Rechercher

Je suis très sensible : comment j'ai fait pour devenir moins sensible ?

Avant toute chose, j'aimerais dire que la sensibilité est une véritable belle qualité. Je trouve dommage que notre société nous apprenne à cacher nos sentiments, nos émotions. Elles font parties de nous, elles nous traversent et ont beaucoup à nous apprendre sur nous-même.

Alors si j'aurais un premier conseil à donner, surtout, ne vois pas ta sensibilité comme un problème, comme un défaut, et encore moins comme une faiblesse.





Je te propose même un petit exercice :


  • Pose-toi quelques instants et fais le vide dans tes pensées.

  • Ensuite, pense à ces moments où ta sensibilité fait surface.

  • Comment te sens-tu à cet instant précis ? Est-ce qu'elle est vraiment une faiblesse ? Ou une force ? Ou ni l'une ni l'autre ? Il n'y a pas de bonne ni de mauvaise réponse.


Mais je t'invite à réfléchir sur la façon dont tu considères ta sensibilité, ça en dit long sur le respect et l'amour que tu te portes.

Pour en revenir à la manière dont je suis devenue moins sensible... d'abord il y a une chose à savoir : je n'ai jamais cherché à devenir moins sensible. Pas du tout, parce que j'ai compris qu'elle est une force pour moi et qu'elle en dit long sur ce que je ressens. Elle est une alerte, un message.

Si je suis devenue moins sensible, c'est simplement le résultat de l'Introspection que j'ai fait. Ce n'est en aucun cas un objectif !

Mais je m'en suis aperçue notamment devant les films : je ne pleure plus dès qu'il y a la moindre contrariété, épreuve, tristesse dans un film. Et je m'en suis moi-même sacrément étonnée !


Avant je pleurais à chaudes larmes, maintenant c'est plus rare que les larmes coulent. Et si ça arrive, tant mieux, pas de soucis ! Et bien sûr, ça ne veut pas dire que je suis devenue insensible, c'est seulement le résultat de mon Introspection.

Alors alors alors ? Comment j'ai fait ?!

  • La première chose que j'ai faite, c'est d'aller mettre le nez dans mes croyances limitantes : qu'est-ce qui aujourd'hui me limite dans ce que je fais ? Dans ce que je vois ? Dans ce que je suis ? Quelles sont les barrières que je me donne ? Quelles sont les peurs qui m'habitent ?


  • J'ai pris en main ma magie intérieure grâce au super livre Lightworker d'Isabelle Cerf, j'ai pu me rendre compte que je manquais d'ancrage ! Alors que l'ancrage est un point hyper important pour ne plus se sentir instable ou vulnérable...


  • J'ai été voir quelles blessures je pouvais guérir par moi-même, quels poids je pouvais lâcher pour me désencombrer


  • Je me suis posée pour savoir qu'est-ce que je voulais vraiment : est-ce que je suis alignée avec ce que je fais ? Avec qui je suis ? Avec ce que je dis ? Je me suis rendue compte que pas du tout... alors, qu'est-ce que je peux faire pour m'aligner davantage ?


  • J'ai été mettre la lumière sur mes peurs pour savoir comment les laisser aller, et ainsi j'ai appris à lâcher prise en me rendant compte que j'étais mordue de contrôle sur la Vie


  • J'ai été voir mes parts inconscientes grâce à des tirages de cartes, grâce à de la guidance intuitive ou de l'écriture intuitive


  • Je me suis penchée sur mes chakras pour savoir lesquels sont déséquilibrés pour leur offrir le meilleur et m'aligner toujours plus

Voilà le gros du boulot. J'appelle ça boulot parce qu'on parle de travail sur Soi, mais en réalité c'est un cadeau que l'on s'offre, du temps et de l'Amour.

Et bien sûr, je n'ai pas fini. Je fais chaque jour de petits pas.

Une autre expérience récente m'a surprise : lorsque j'étais en communication avec un animal décédé pour une gardienne attristée, nous avons échangé sur les derniers instants de sa mort. J'ai ressenti la l'ambiance, la profonde tristesse indescriptible du moment. J'ai commencé par me faire submerger, et finalement j'ai dit non. Ça ne m'appartient pas, c'est leur histoire, moi je suis juste là pour donner les messages. Je n'ai pas à me polluer d'une expérience qui ne m'appartient pas.


Et c'était facile, alors qu'il y a encore quelques semaines je me serais laissée submerger sans doute, et j'aurais eu mal pour le reste de la journée.


Je ne dis pas que faire la même chose pour vous aura les mêmes résultats, mais quelque soit vos objectifs, c'est toujours bon de se pencher sur Soi. Ça nous permet de grandir, d'évoluer, de comprendre, de s'aimer.





Alors voilà le récit de mon expérience, qui j'espère pourra aider la personne qui est prête à être aider.


Et n'oubliez pas surtout, prenez soin de vous, aimez-vous, vous le méritez ! ♥

A bientôt,

Mélissa